Construire avec la nature

Construire avec la nature se sert de la philosophie que les processus naturels dans la mer des Wadden peuvent être utilisés pour contribuer au bon fonctionnement des autres ambitions. Cela peut être utilisé comme moteur pour la défense côtière et le développement de nouvelle nature par le biais de marais salés, ainsi que pour l’aménagement paysager en relation avec l’environnement naturel, culturel et historique.

Image

De quoi s’agit-il ?

Jusqu’aux années 1970, nous avons surtout considéré la nature comme un adversaire dans notre lutte contre l’eau, pour lequel nous devions fermer les portes. Peu à peu – et incité par la loi de la nature – ce point de vue a changé. Nous avons commencé à protéger de plus en plus la nature en construisant des ouvrages hydrauliques. Les dommages devaient être évités et, si cela semblait impossible, être compensés ailleurs. Un bon exemple en est la construction de la 2e Maasvlakte près de Rotterdam.

A présent, nous sommes en déjà un peu plus loin. Nous utilisons la nature – et les processus naturels en particulier – dans l’ingénierie hydraulique pour atteindre nos objectifs. Et nous le faisons d’une telle manière que la nature elle-même en profite. En d’autres mots : Construire dans la nature devient Construire avec la nature. Un des premiers exemples en est le projet Grensmaas dans le Limbourg. À cet endroit, la protection contre les inondations et l’excavation de gravier vont de pair, et on réserve plus de place à la nature.

Zone côtière Zurich-Harlingen

De Nieuwe Afsluitdijk a également adopté le principe Construire avec la nature. Une des ambitions de la région est d’étudier une méthode naturelle pour la défense côtière. Cela peut être fait en créant des marais salés devant la côte. Le projet de la Zone côtière Zurich-Harlingen en est le résultat. Cette étude est réalisée pour la bande côtière entre Harlingen et Zurich. En relation avec l’arrière-pays, une combinaison intéressante est créée, réunissant aménagement paysager, qualités spécifiques à la région et patrimoine culturel.

Nouvelle forme de défense côtière

La création d’un paysage de marais salés à l’extérieur des digues – et par conséquent une transition progressive d’eau en terre – est une nouvelle forme de défense côtière.

Le projet offre des possibilités de la région d’étudier cette nouvelle forme de défense côtière. Nous collaborons avec des experts pour évaluer la faisabilité du projet, en utilisant les connaissances et l’expertise des parties concernées.

Coup de pouce pour les loisirs et le tourisme

Construire avec la nature pourrait également permettre la réduction ce qu’on appelle la zone de réservation pour la digue. Nous pourrons alors utiliser cet espace, qui était jusqu’alors réservé pour des renforcements futurs, pour de nouveaux développements environnementaux et touristiques.

Partners

afsluitdijk_blokje

This project is part of De Nieuwe Afsluitdijk

 

Participating partners